Une proposition de Bernard Jacquet du lycée Louis Pergaud de Besançon

*Le récit a toujours eu de l’importance dans nos cours d’histoire, même si l’on semble parfois le redécouvrir. La vie et l’action de personnages remarquables par leurs qualités et leur rôle y occupent une place de choix.

George Clemenceau est l’exemple retenu ici. Des biographies éditées récemment ont servi de base à cette préparation. Plus particulièrement :
- Clemenceau de Michel WINOCK. 568 p. Perrin. Paris 2007
- Clemenceau, le combattant de Samuel TOMEI. 113 p. Collection Tribuns, la Documentation Française, Paris 2008.

* Il va de soi que ce que le personnage a de singulier ne doit pas prendre le pas sur l’évolution historique générale ; ni ne doit écarter d’autres personnages dans un environnement de vies tout aussi marquantes pour l’histoire ( Dans le cas de G. Clemenceau, des contemporains rencontrés par celui-ci font l’objet d’une courte recherche : V.Hugo. L. Gambetta. J. Jaurès, C. Monet…etc…). Il me plaît à penser qu’associer une vie (longue, puisque G. Clemenceau est mort à 88 ans) à des périodes de changements et d’évènements déterminants, facilite la mémorisation. On peut vérifier, lors des évaluations, la contribution de ce genre d’exemple à la structuration de la mémoire historique de nos élèves

* Plusieurs documents de travail sont proposés autour de l’histoire politique de la France de 1870 à 1929, mais aussi sur les thèmes de l’économie, de la société et de la culture.

- Un parallèle argumenté entre le programme (cours général) et la vie de G.Clemenceau .

- Quelques travaux préparatoires pour les élèves

- Des écrits de G. Clemenceau. Ces textes sont accompagnés de questions. Ils jalonnent toute la période de la vie de Clemenceau. Ils sont sélectionnés parmi des extraits connus (ex. la réponse à J. Ferry lors du débat parlementaire sur la colonisation en 1885) et moins connus, choisis dans l’ample œuvre écrite de G. Clemenceau. La sélection prend en compte les sujets historiques les plus enseignés : les valeurs républicaines, le radicalisme, le débat sur la colonisation, le boulangisme, les problèmes sociaux dont la question ouvrière, l’anticléricalisme, l’affaire Dreyfus, l’impressionnisme, la 1ère guerre mondiale en 1917, l’après-guerre avec la conférence de la paix. Au total, 18 extraits de longueur variable, regroupés en 12 rubriques par ordre chronologique. Ils peuvent être utilisés en travail autonome ou comme exercice d’évaluation.

* On dispose avec le site Gallica de la BNF d’un accès aux oeuvres de G.Clemenceau (en format pdf) et à des illustrations issues des musées ou de la BNF et libres de droits. Avec Europeana, d’autres illustrations et photographies sont accessibles. J’y ai ajouté quelques textes extraits d’anciennes références pour les enseignants (Textes Chaulanges (1971) ou Dechappe (1935), tous deux édités chez Delagrave).

-Clemenceau : un diaporama pour une double frise animée et une iconographie libre de droits.

- Une carte mentale pour synthétiser tout ce qui a été abordé. Sur cette carte, les relations établies entre G. Clemenceau et l’histoire générale peuvent servir de bilan. Les élèves peuvent aussi être chargé de la réaliser eux-mêmes. C’est alors une possibilité d’évaluation.

* Évaluations : des évaluations intermédiaires sont possibles à partir des propositions ci-dessus : travaux préparatoires et textes accompagnés de questions. Une évaluation finale peut être envisagée sous forme d’une composition…

Exemples de sujets :

1. La vie politique en France de 1870 à 1914. Vous illustrerez votre propos, entre autres, à partir de la vie et l’action de G. Clemenceau.

2. La fin de la première guerre mondiale et l’immédiat après-guerre (années 1917-1919). L’action de G.Clemenceau doit apparaître dans votre développement.

… Ou sous forme d’ensemble documentaire. Les documents écrits ou iconographiques peuvent être pris dans les propositions précédentes. On aura avantage à sélectionner une ou des images extraites du journal satirique l’Assiette au beurre car elles permettent d’apporter un point de vue critique sur G.Clemenceau lors de son gouvernement de 1907-1909