Skip to main content

MRD – « La Résistance et le politique », table ronde du Congrès du Comité français des Sciences historiques

Le carnet de recherche À l’école de Clio. Histoire et didactique de l’histoire présente un compte rendu de la table ronde « La Résistance et le politique » organisée en septembre 2015 par le Musée de la Résistance et de la Déportation dans le cadre du Congrès du Comité français des Sciences historiques.

L’histoire des idées et des courants politiques de la Résistance, comme celle des programmes et des projets élaborés dans la clandestinité, est une histoire connue et défrichée de longue date. On peut mentionner, à titre d’exemples, la thèse d’Henri Michel (Les courants de pensée de la Résistance, 1962) ou les travaux de Diane de Bellescize (Le Comité général d’Études dans la clandestinité, 1979) et de Claire Andrieu (Le Programme commun de la Résistance, 1984).

Depuis les années 1980, les recherches ont voulu insérer la Résistance dans une approche socio-culturelle. La publication en 2006 du Dictionnaire historique de la Résistance, ouvrage collectif dirigé par François Marcot, en reflète ainsi l’un des aboutissements. Les études les plus récentes s’inscrivent dans ce prolongement, et tentent d’appréhender le phénomène sous l’angle d’une histoire sociale et culturelle du politique.

De fait, les problèmes spécifiques posés à l’histoire de la Résistance par l’approche strictement politique et organisationnelle du phénomène obligent à réinterroger la notion de politique, de même que les outils convoqués ou inventés pour appréhender le phénomène de la Résistance. On entend ici par politique autant l’idée d’une intervention dans l’espace public que la construction d’une alternative d’avenir à un contexte d’oppression. La Résistance peut en effet être pensée comme une forme de réappropriation, par diverses catégories de la société, du champ du politique. L’occupation nazie et le régime de Vichy obligent à réinventer, dans la clandestinité, les pratiques sociales de l’intervention dans la cité, comme c’est le cas par exemple pour les engagements féminins. Par ailleurs, depuis les événements de janvier 2015, les actions dans la Résistance sont régulièrement convoquées comme éléments de réponse aux interrogations sur l’enracinement du modèle républicain, en particulier dans l’enseignement. Une réflexion sur les usages actuels des engagements résistants s’avère ici indispensable, et plus particulièrement sur leurs enjeux didactiques. C’est dans cette perspective qu’ont été réunis les historiens Pierre Laborie, Catherine Lacour-Astol, Charles Heimberg et Cécile Vast pour explorer les liens entre « Résistance et politique ».

Le thème de cette table ronde donne ainsi l’occasion de renouer avec une longue tradition de recherche sur la période de l’Occupation initiée et développée dans les années 1990 et 2000 par François Marcot à l’Université de Franche-Comté. Le Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, toujours étroitement associé à ces travaux scientifiques, est présent aujourd’hui à nos côtés, représenté par sa conservatrice Marie-Claire Ruet et par la directrice de l’établissement public de la citadelle de Besançon, Laurence Moragas.

La suite ici :

http://ecoleclio.hypotheses.org/

MRD – De la réalité historique à la fiction littéraire. Autour du « Temps mort » de Claude Aveline (1944)

H6-LivreLeTempsMortBonjour,

Lors du stage académique « Engagement, citoyenneté, histoire : l’exemple de la Résistance » du jeudi 7 janvier 2016 à Belfort, une proposition autour du thème du CNRD 2016 (« Résister par l’art et la littérature ») a été présentée. Il s’agit d’un travail en cours entrepris avec des élèves de troisième autour du livre de Claude Aveline, Le temps mort, publié clandestinement en 1944 aux Éditions de Minuit.

Vous trouverez en pièce jointe une présentation de l’ouvrage et de son auteur, ainsi qu’une proposition pédagogique en cours de réflexion. Le temps mort a été republié en 2008 aux éditions du Mercure de France.

Bonne lecture,

© Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon

H6-TempsmortCorpus

Le Temps mort

 

 

MRD – Stage « Engagement, citoyenneté, histoire »- bibliographie CNRD

Article proposé par Emeline Vimeux, chargée de mission, service éducatif (Musée de la Résisitance et de la Déportation de Besançon).

Le thème du Concours national de la Résistance et de la Déportation 2015-2016 paru au B.0.E.N est formulé comme suit: « Résister par l’art et la littérature ».

Comme chaque année, le service éducatif du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon (MRD) a conçu un document pour accompagner enseignants et élèves dans la préparation du concours. Il s’agit d’un portfolio de 90 pages présentant en particulier les collections d’art concentrationnaire du MRD.

Pour compléter ce document, voici la bibliographie très étoffée, proposée par Madame Christine Lyet, bibliothécaire en charge du rayon histoire à la bibliothèque municipale de Belfort. Madame Lyet nous a accueillis lors du stage DIFOR du 7 janvier 2016 intitulé : « Engagement, citoyenneté, histoire : l’expérience de la Seconde Guerre mondiale. » L’après-midi, nous avons pu, parmi d’autres ateliers, partager un atelier d’écriture autour des poètes de la Résistance. Grâce à Mme Lyet, ce temps de formation a été l’occasion de tisser des liens chaleureux et de poser les bases d’un nouveau partenariat en direction du Nord Franche-Comté.

biblio CNRD 2016

BiblioCNRD2016

 

MRD-Engagement, citoyenneté, histoire : l’exemple de la Résistance

Cette année, le stage organisé par le service éducatif du Musée de la Résistance et de la déportation et inscrit au Plan académique de formation a été délocalisé à l’Atelier Canopé de Besançon le 26 novembre 2015 et au lycée Follereau ainsi qu’à la Bibliothèque municipale de Belfort le 7 janvier 2016. Nous remercions vivement Bertrand Formet pour l’Atelier Canopé, Emmanuel Font pour le Lycée Follereau et Christine Lyet pour la Bibliothèque municipale de Belfort de leur accueil très chaleureux.

Nous publions dans un premier temps un texte autour de l’un des thèmes du stage : « Engagement, citoyenneté, histoire : l’exemple de la Résistance ». En attendant la suite sur le théâtre, l’affiche et la littérature dans le cadre de la préparation au sujet du CNRD 2016 : « Résister par l’art et la littérature ».

26novembre2015StagePaf

 

En voiture M’sieurs dames : les transports en commun dans le Doubs du Moyen Age à nos jours

Pourquoi les Peugeot ont-ils créé leur propre tramway ? Depuis quand y a-t-il des librairies de gare ? Qui prêtait sa voiture pour le cortège des visites présidentielles à Besançon ? Quelles routes nationales traversent le Doubs ?

Les réponses à ces questions sont dans l’exposition En voiture M’sieurs Dames !

Tous les deux ans, les Archives départementales du Doubs proposent une exposition pour faire découvrir les trésors qu’elles conservent, à travers un thème d’actualité. En 2015, c’est le thème des transports qui a été choisi en lien avec la récente construction du tramway de Besançon et le centenaire du percement du tunnel du Mont-d’Or sur la ligne Frasne-Vallorbe.

À travers photos, cartes, documents écrits ou modèles réduits, du XIIe siècle à aujourd’hui, quelques aspects de l’histoire des transports en commun dans le Doubs sont présentés : du développement des réseaux à leur exploitation, de la diligence au TGV en passant par le tacot, de l’indicateur des chemins de fer à l’aire d’autoroute.

Le dossier de presse est téléchargeable.CP_en voiture m’sieurs dames

MRD-Les fusillés de la Citadelle, 26 septembre 1943-26 septembre 2013

Article d’Emeline Vimeux. Musée de la résistance et de la déportation de Besançon.

Le 26 septembre 2013 aura lieu la commémoration du soixante-dixième anniversaire de l’exécution de 16 résistants, fusillés à la Citadelle.Ce travail, dans une approche  pluridisciplinaire (lettre/histoire), a pour but de vous permettre de contextualiser ce témoignage pour en dépasser la charge émotionnelle.

En savoir plus

MRD- « Les Robes grises » à la Citadelle de Besançon, du 3 février au 8 mai 2012

Article de Gladys Bruchon. Musée de la résistance et de la déportation de Besançon.

Le Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon présente cette exposition temporaire qui s’intègre dans le thème du Concours de la résistance et de la déportation 2012 : « Résister dans les camps nazis ». Elle permet également de travailler l’histoire de la déportation et l’histoire des arts.

En savoir plus

MRD-Brochure régionale pour le Concours de la Résistance et de la Déportation 2012

Article de Gladys Bruchon. Musée de la résistance et de la déportation de Besançon.

Découvrez la brochure régionale portant sur le thème « Résister dans le camps nazis ». L’ensemble des documents proposés proviennent des collections du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.

En savoir plus

MRD- Proposition de séquence autour de « Matin Brun »

Article de Gladys Bruchon. Musée de la résistance et de la déportation de Besançon.

Une séquence interdisciplinaire lettres/histoire sur l’œuvre de Franck Pavloff, « Matin Brun ». Séquence présentée par Emeline Vimeux lors du stage du 25 novembre 2010.

En savoir plus

MRD- Bibliographie et lexique CNRD 2011

Article de Gladys Bruchon. Musée de la résistance et de la déportation de Besançon.

Vous trouverez ci-joint la bibliographie élaborée par Cécile Vast dans le cadre de la préparation au CNRD. Cécile Vast, docteur en histoire et membre du Centre d’histoire et de recherches sur la Résistance, animera une conférence sur le thème du concours lors du stage du 25 novembre.

Un lexique des forces de répression est également proposé.En savoir plus

MRD-Témoignage vidéo Raymond Aubrac

Article de Philippe Sallet et Gladys Bruchon.

Le 7 janvier 2010, la Ville de Besançon a accueilli Raymond Aubrac pour un témoignage lié au thème du concours national de la résistance et de la déportation : « l’Appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle et ses conséquences jusqu’en 1945 ».

Son intervention a été filmée puis séquencées par thèmes, que vous retrouvez dans les vidéos ci-dessous.

En savoir plus