Skip to main content

La boîte à outils : une nouvelle ressource pédagogique autour du patrimoine régional

La Boite à outils est une ressource pédagogique pluridisciplinaire permettant la mise en lecture des filières techniques et industrielles de la région d’hier à nos jours. L’outil rassemble une riche variété de contenus ( documentation, photographie, activités) réunis dans un pdf interactif et des dossiers associés. C’est un outil évolutif enrichi au fil du temps qui représente 144 pages.

En savoir plus

CNRD 2017 : « La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi »

 

Comme tous les ans, le service éducatif du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon vous propose ce portfolio (ici en PDF : Brochure_CNRD_PDF) vous présentant un certains nombres de ressources destinées à accompagner votre travail dans la préparation du CNRD avec vos élèves. Cette proposition ne vise pas l’exhaustivité et se veut complémentaire de la brochure nationale éditée par la Fondation pour la mémoire de la déportation.En savoir plus

Sur les pas de Louis Trincano

Ce documentaire de 26 minutes est le fruit d’un travail collectif. Il a été réalisé par un groupe d’élèves de Première et Terminale du Lycée Haag de Besançon, Anne Lescalier professeure d’histoire-géographie, les documentalistes Frédérique Lombardot et Elisabeth Larbi et la réalisatrice Virginie Vinet.

Pour en découvrir un extrait, c’est ici.En savoir plus

Ouverture de l’Espace des Mondes Polaires, à Prémanon

L’Espace des Mondes Polaires ouvre ses portes à Prémanon. Un premier document est proposé aux enseignants de toutes les disciplines du cycle 3 au lycée. Il décline les différentes activités envisageables mais il n’est bien sûr pas exhaustif. Les enseignants peuvent également préparer une visite plus personnalisée. Pour ce faire, prenez contact avec l’Espace des Mondes Polaires.En savoir plus

« Enseigner la Résistance »

Bonjour,

Les éditions Canopé viennent de publier l’ouvrage « Enseigner la Résistance » dirigé par Laurent Douzou et Tristan Lecoq.

Le livre est accompagné d’un site pédagogique en ligne :

https://www.res582788-28096-36150eau-canope.fr/notice/enseigner-la-resistance.html

Une présentation du livre aura lieu le lundi 14 novembre de 9h à 12h au Musée de la Résistance et de la déportation de Besançon, en présence des auteurs.

Si vous souhaitez assister à cette présentation, merci d’informer Jean-Philippe Gaulard de la Difor à l’adresse suivante, le nombre de places étant limité : jean-philippe-f.gaulard@ac-besancon.fr

Cécile Vast

CNRD 2017 – STAGE PAF – La négation de l’homme dans l’univers concentrationnaire nazi

Bonjour,

Le stage du plan académique de formation consacré au sujet du concours national de la Résistance et de la déportation 2017 aura lieu à l’Atelier Canopé à Besançon le jeudi 17 novembre de 9h à 17h. La matinée proposera une mise au point sur le sujet « La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi » et l’après-midi se prolongera par une lecture dialoguée autour de l’œuvre de Charlotte Delbo, Auschwitz et après, avec la participation de la comédienne Sylvie Malissard. Vous trouverez en pièce jointe le programme détaillée.

17novembre2016programmecnrd

En vous espérant nombreux, et dans l’attente de vous accueillir,

Cécile Vast et Émeline Vimeux

Un dossier pédagogique sur le Moyen Age à partir des archives locales.

Le service éducatif des archives départementales de Haute-Saône édite sous la houlette de Catherine Chapuis et Didier Roux un livret pédagogique sur le Moyen-Age.

C’est une approche originale à partir de documents patrimoniaux téléchargeables gratuitement sur le site des archives (à partir de fin septembre).
Vous pouvez en avoir un aperçu ici.

Une version papier est disponible sur simple demande à archives@cg70.fr
Chaque chapitre peut servir à une exploitation pédagogique dans le cadre des nouveaux programmes d’histoire des cycles 3 et 4. Les archives permettent aux élèves d’aborder l’histoire autrement. L’étude du document patrimonial permet aussi d’initier les élèves aux méthodes de travail de l’historien en interrogeant le document en formulant des hypothèses en vérifiant les sources.

Après une rapide introduction sur la Franche-Comté au Moyen Age, cinq dossiers sont proposés avec à chaque fois le document, des informations dessus et une proposition d’exploitation pédagogique.
Les thèmes traités sont le manuscrit, l’héraldique, les sceaux, la seigneurie et l’Eglise au Moyen Age.
Un glossaire sous forme de mots mêlés accompagne le tout en fin d’ouvrage.arch

1H-EMC Des ressources autour de la Seconde Guerre mondiale et de l’engagement

Après un travail dont le point d’orgue a été la commémoration du 27 mai 2015, les ressources produites sont mises à disposition de tous. Elles peuvent servir dans le cadre d’un cours sur la Seconde Guerre mondiale. Elles peuvent également être utiles pour un travail en 1ère en EMC sur le thème « Exercer sa citoyenneté dans la République française et l’Union européenne ». Une des entrées s ’intitule «   S’engager : la notion de militantisme ; les grandes formes d’engagement politique, syndical, associatif. »
Ce travail se poursuit avec la réalisation d’un film.

Un prochain article en rendra compte.

Journal de commémoration

Des nouvelles de l’Espace des mondes polaires

L’espace des mondes polaires ouvrira en décembre 2016, mais dès maintenant vous pouvez en savoir plus.

Pourquoi une telle réalisation à Prémanon ? Rappelons l’origine jurassienne de Paul-Emile Victor et l’implantation du centre polaire à Prémanon depuis 1988. L’Espace des Mondes Polaires est ainsi voué à devenir le premier centre culturel de référence sur les problématiques liées aux régions arctique et antarctique.

Cet espace trouvera parfaitement sa place dans le cadre des programmes scolaires en rapport avec la question du développement durable en général, ou en seconde aussi par exemple avec la question sur les mondes arctiques.

Jean-Christophe Victor, président d’honneur, et Stéphane Niveau, directeur du Centre polaire Paul-Emile Victor sont à l’origine de ce projet qui sera bientôt une réalité.

Ce sera un espace très original avec juste quelques chiffres :
580 m2 d’exposition permanente
220 m2 d’exposition temporaire
1200 m2 de patinoire-banquise
300 m2 d’espace restauration

 

Retrouvez la dernière lettre d’information parue Newsletter n°4-3 ainsi qu’en extrait, l’interview de Véronique Hugon, professeur détaché au service éducatif.

serv educatif

Un site internet pour s’informer également.

Géographes : à la recherche d’un monde durable

Cette exposition permettra aux visiteurs de comprendre en s’amusant quels sont les nouveaux enjeux de la géographie moderne. Marketing territorial, géopolitique locale et jeux d’acteurs, développement durable des villes et réflexion sur les modes de déplacements : toutes ces questions d’actualité seront vues à travers 13 jeux et manipulations. (exposition de la Fabrikà sciences, réalisée avec les chercheurs en géographie du laboratoire ThéMA).

A partir du 24 mars.

Pour en savoir plus, c’est ici.

La Fabrikà sciences se situe 16 route de Gray à  Besançon.

Table ronde à la Citadelle de Besançon.

Afin de répondre au mieux  aux attentes et aux besoins en matière d’informations sur la Citadelle de Besançon, une table ronde est organisée avec des enseignants de collège et lycée pour évaluer la pertinence des outils de communication proposés tout au long de l’année.

Si vous êtes intéressés, ce sera le Mercredi 6 avril, 14 h pour une après-midi d’échanges

Pour remercier les participants de leur aide, la Citadelle offre  au choix deux entrées gratuites ou un abonnement annuel Solo.

  • Places limitées : 10 participants pour la table ronde Collège / Lycée.
  • 1 enseignant au maximum par établissement.
  • Inscription selon l’ordre d’arrivée des réponses.
  • Inscription en ligne icicitadelle01.

MRD – « La Résistance et le politique », table ronde du Congrès du Comité français des Sciences historiques

Le carnet de recherche À l’école de Clio. Histoire et didactique de l’histoire présente un compte rendu de la table ronde « La Résistance et le politique » organisée en septembre 2015 par le Musée de la Résistance et de la Déportation dans le cadre du Congrès du Comité français des Sciences historiques.

L’histoire des idées et des courants politiques de la Résistance, comme celle des programmes et des projets élaborés dans la clandestinité, est une histoire connue et défrichée de longue date. On peut mentionner, à titre d’exemples, la thèse d’Henri Michel (Les courants de pensée de la Résistance, 1962) ou les travaux de Diane de Bellescize (Le Comité général d’Études dans la clandestinité, 1979) et de Claire Andrieu (Le Programme commun de la Résistance, 1984).

Depuis les années 1980, les recherches ont voulu insérer la Résistance dans une approche socio-culturelle. La publication en 2006 du Dictionnaire historique de la Résistance, ouvrage collectif dirigé par François Marcot, en reflète ainsi l’un des aboutissements. Les études les plus récentes s’inscrivent dans ce prolongement, et tentent d’appréhender le phénomène sous l’angle d’une histoire sociale et culturelle du politique.

De fait, les problèmes spécifiques posés à l’histoire de la Résistance par l’approche strictement politique et organisationnelle du phénomène obligent à réinterroger la notion de politique, de même que les outils convoqués ou inventés pour appréhender le phénomène de la Résistance. On entend ici par politique autant l’idée d’une intervention dans l’espace public que la construction d’une alternative d’avenir à un contexte d’oppression. La Résistance peut en effet être pensée comme une forme de réappropriation, par diverses catégories de la société, du champ du politique. L’occupation nazie et le régime de Vichy obligent à réinventer, dans la clandestinité, les pratiques sociales de l’intervention dans la cité, comme c’est le cas par exemple pour les engagements féminins. Par ailleurs, depuis les événements de janvier 2015, les actions dans la Résistance sont régulièrement convoquées comme éléments de réponse aux interrogations sur l’enracinement du modèle républicain, en particulier dans l’enseignement. Une réflexion sur les usages actuels des engagements résistants s’avère ici indispensable, et plus particulièrement sur leurs enjeux didactiques. C’est dans cette perspective qu’ont été réunis les historiens Pierre Laborie, Catherine Lacour-Astol, Charles Heimberg et Cécile Vast pour explorer les liens entre « Résistance et politique ».

Le thème de cette table ronde donne ainsi l’occasion de renouer avec une longue tradition de recherche sur la période de l’Occupation initiée et développée dans les années 1990 et 2000 par François Marcot à l’Université de Franche-Comté. Le Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, toujours étroitement associé à ces travaux scientifiques, est présent aujourd’hui à nos côtés, représenté par sa conservatrice Marie-Claire Ruet et par la directrice de l’établissement public de la citadelle de Besançon, Laurence Moragas.

La suite ici :

http://ecoleclio.hypotheses.org/

MRD – De la réalité historique à la fiction littéraire. Autour du « Temps mort » de Claude Aveline (1944)

H6-LivreLeTempsMortBonjour,

Lors du stage académique « Engagement, citoyenneté, histoire : l’exemple de la Résistance » du jeudi 7 janvier 2016 à Belfort, une proposition autour du thème du CNRD 2016 (« Résister par l’art et la littérature ») a été présentée. Il s’agit d’un travail en cours entrepris avec des élèves de troisième autour du livre de Claude Aveline, Le temps mort, publié clandestinement en 1944 aux Éditions de Minuit.

Vous trouverez en pièce jointe une présentation de l’ouvrage et de son auteur, ainsi qu’une proposition pédagogique en cours de réflexion. Le temps mort a été republié en 2008 aux éditions du Mercure de France.

Bonne lecture,

© Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon

H6-TempsmortCorpus

Le Temps mort