Cet ouvrage posthume est présenté et contextualisé par Cécile Vast et Jean-Marie Guillon. Il regroupe des articles de Pierre Laborie, dont certains inédits ou peu facilement accessibles, et forme une synthèse de la pensée de cet historien.

 

Le livre est structuré en trois thèmes qui comprennent chacun une présentation puis une sélection d’articles. Dans l’introduction, les auteurs rappellent les apports de Pierre Laborie, notamment sur les représentations mentales et les imaginaires sociaux. Il a sans cesse travaillé à saisir comment les hommes et les femmes avaient vécu les évènements auxquels ils étaient confrontés. Historien atypique, Pierre Laborie n’a écrit que trois livres dont « L’opinion française sous Vichy » et « Le chagrin et le venin » et fut plutôt l’homme des articles ; les auteurs parlent d’ailleurs à son propos d’ « historien nouvelliste ».