Un travail de Bernard Jacquet, professeur au lycée Pergaud.

Le rythme très rapide de la croissance de l’économie chinoise et son intégration dans les échanges mondiaux se repèrent aisément dans les trafics portuaires. Les notes de synthèse de l’Isemar, en janvier 2005, donnaient Singapour comme 1er port du monde depuis 2003, avec 347 millions de tonnes de trafic, dépassant déjà Rotterdam. En septembre 2007, l’Isemar publie une cartographie des grands ports mondiaux de plus de 100 millions de tonnes, pour l’année 2006. On y découvre, avec Singapour, deux ports chinois dont le trafic est supérieur à 400 milions de tonnes : Shanghaï et Ningbo-Zhoushan (50 km au sud du 1er).

Les cartes des ports mondiaux géants, par tonnages ou par conteneurs sont saisissantes : on dénombre en Asie de l’Est 23 des 33 ports au trafic supérieur à 100 millions de tonnes.

L’Isemar fournit aussi des cartes détaillées pour ces deux complexes portuaires majeurs de la Chine : celui du delta du Yang Tse Kiang et celui du delta de la rivière des Perles. Tous les sites portuaires de ces deux grands complexes sont localisés ; 12 pour le delta du Yang Tse et 14 pour celui de la Rivière des Perles.

« L’ISEMAR est un centre de recherche, d’expertise, d’information en économie du transport maritime. Il est localisé dans la métropole Nantes Saint-Nazaire ».

Carte 1

Carte 2