Une proposition de Géraldine Duboz du Collège du Plateau de Lavans-lès-Saint-Claude et de Julien Yenny du Collège Léonard de Vinci de Belfort

Analyse d’une pratique par deux enseignants.

Sur une idée de Géraldine Duboz, on peut utiliser des faux profils Facebook pour réaliser des biographies, comme dans cet exemple sur les acteurs de la Révolution. L’idée vient au départ de François Jourde. On peut reprendre ce travail sur les philosophes des Lumières. En effet, dans la séquence sur L’Europe des Lumières, le programme donne en capacité des élèves : “Raconter quelques épisodes de la vie du philosophe ou du savant étudié, et expliquer en quoi ils sont révélateurs du siècle des Lumières”. Ainsi, on peut aisément utiliser un scénario TICE afin de réaliser une activité autour des philosophes des Lumières. Dans ce cadre, nous avons réalisé des essais avec nos classes de 4ème avec des variantes.

Collège Léonard de Vinci – Belfort

L’objectif était de créer une carte interactive européenne des philosophes des Lumières. Une carte a été réalisée avec un fond de carte de la cartothèque d’Aix-Marseille qui indique les principales académies au 18ème siècle, les lieux d’éditions et les Universités qui seront les principaux vecteurs de la diffusion des idées des Lumières. Cette carte est ensuite montée dans une animation à l’aide du logiciel Keynote d’Apple. Il s’agit d’un logiciel équivalent à Power Point de Microsoft ou de Presentation dans Open Office. L’intérêt ici est de pouvoir exporter son diaporama et son animation en “html”, autrement dit, de pouvoir ensuite lire l’animation dans un navigateur internet et donc de pouvoir héberger cette animation sur un blog ou site. On peut également réaliser une carte cliquable avec le logiciel Gimp dans le menu Filtres/Web. Notez que ce logiciel existe en version portable, c’est-à-dire en l’installant et en l’utilisant sur un support amovible comme une clé USB. Par contre dans ce cas il n’y aura pas d’animation : la carte sera fixe et elle sera uniquement cliquable. Une fois cette préparation effectuée, il faut encore réaliser un support du type Facebook sur un logiciel utilisé par les élèves (dans mon cas Présentation ou Impress d’Open Office). Les élèves sont ensuite divisés en 10 groupes autour de 10 philosophes : (Rousseau, Voltaire, Montesquieu, Diderot, Adam Smith, John Locke, Buffon, Condorcet, Kant et Lavoisier). Ils ont à leur disposition une fiche consigne, les sources et un modèle (celui de Beccaria) pour les aider. A partir de là, les élèves ont environ deux heures pour réaliser leurs profils sur les Diaporamas vierges. On peut aussi travailler sur Google Drive comme le suggère Géraldine Duboz, mais ayant les mêmes difficultés de débit internet, j’ai opté pour la solution logicielle. Une fois terminés, les profils sont exportés vers un compte Google Drive pour être hébergés. Il suffit pour terminer de coller le lien du fichier pdf hébergé sur Google Drive sur les images du diaporama préparé par l’enseignant avec la carte des philosophes, ou sur les zones dessinées dans le menu “carte cliquable” de Gimp. Ainsi, lorsque l’on visionne l’animation de la carte interactive on est redirigé vers le profil en pdf hébergé sur Google Drive.

- Exemple de carte interactive par le logiciel Keynote avec la 1ère classe

- Exemple de carte interactive par le logiciel Keynote avec la 2ème classe

- Exemple de carte interactive par le logiciel Gimp (image cliquable) avec la 1ère classe

- Exemple de carte interactive par le logiciel Gimp (image cliquable) avec la 2ème classe

Pour les sources les élèves avaient comme base les fiches Wikipédia des philosophes disponible en cliquant ici. L’idée était qu’ils reprennent les informations générales sans forcément aller dans les détails des fiches Wikipédia. En effet, la partie droite et le début des fiches comportent les informations générales. Malgré cela, les élèves ont tendance à reprendre des détails, sans forcément les maîtriser, qui conduisent donc à des contresens qu’il a fallu corriger avec eux. On peut donc gagner du temps en travaillant davantage les sources.

Collège du Plateau – Lavans-lès-Saint-Claude

Réaliser les Fakebooks des acteurs de la Révolution s’étant révélé un peu difficile pour les élèves l’année dernière, j’ai décidé de transférer l’exercice dans le chapitre sur les Lumières, comme le faisait Julien Yenny. La séquence a d’abord commencé avec l’étude d’un texte définissant les Lumières. Les élèves ont ensuite été amenés à former des groupes de 2 élèves à qui j’ai donné un philosophe ou un savant à étudier (Voltaire, Rousseau, Lavoisier, Emilie du Châtelet, d’Alembert, Diderot, Kant, Benjamin Franklin, Buffon). Ils avaient à disposition sur le serveur du collège une présentation vierge à remplir. Cette présentation comporte 3 pages :
- le “mur” où les élèves doivent faire figurer les dates importantes du personnage (rédigées à la 1ère personne) et où ils pouvaient faire intervenir d’autres personnages.
- les informations : les dates, opinions, etc.
- les illustrations : les oeuvres et les “amis”. Pour trouver les informations, les élèves avaient à disposition sur le site internet du collège quelques liens dont Vikidia et l’encyclopédie Larousse.

Je ne leur conseille pas Wikipédia (à part pour 1 ou 2 personnages) car les articles sont bien trop longs et les élèves se perdent dans les détails. Il faut de toute façon les guider, les aider pendant le travail (2 heures en salle informatique).

- L’intérêt de ce travail : une majorité d’élèves se prête au jeu d’autant plus qu’un concours est lancé. Les meilleurs profils seront publiés sur le site du collège . Ils se posent beaucoup de questions, notamment quand il s’agit de trouver les “amis”, ou des images des “oeuvres”. Il leur est impossible de faire du copier-coller comme c’est souvent le cas lors d’exposés classiques.

- Les limites : certains élèves ne travaillent pas beaucoup et rendent des profils assez vides. D’autres ont du mal à sélectionner les informations essentielles et se perdent parfois dans des détails ou de l’anecdotique. Beaucoup utilisent un moteur de recherche pour trouver des informations qu’ils ne trouvent pas dans les liens proposés : on voit alors qu’ils maîtrisent mal l’utilisation des mots-clés pour les requêtes. Certains sont même un peu perdus. J’en ai arrêté un qui cherchait l’adresse de Rousseau sur les pages jaunes.

Exemple d’un profil assez réussi :

Fichiers à télécharger :

Consignes Léonard de Vinci – BELFORT

Exemple de profil pour les élèves

Profil vierge à compléter

Fiche de présentation de séquence