Résoudre un meurtre en classe pour débuter ou finir la séquence d’histoire de 3e sur un monde bipolaire au temps de la Guerre Froide ?

Même si les élèves ne doivent pas sortir d’une pièce fermée, ce jeu utilise quelques ressorts d’un escape game : code à déchiffrer, indices à trouver afin de résoudre le meurtre du  professeur Elpi.

Certaines énigmes sont très largement inspirées/copiées de https://scape.enepe.fr/usine-a-gaz.html

Vous trouverez :

Le but est de trouver le lieu, les dates (du meurtre + découverte du corps), le mobile (contexte) ainsi que le coupable. Des énigmes de mathématiques et de SVT permettent de résoudre certains éléments mais d’autres disciplines peuvent être intégrées dans le scénario.

L’objectif principal est de réviser (découvrir) les éléments principaux des conflits berlinois : guerre d’espionnage, concurrence dans de nombreux domaines (espace), Berlin coupée en deux avec des modes de vie différents, discours de Kennedy et des repères concernant la construction et destruction du mur.

Concernant la réalisation concrète: 

Préparation de salle : 30 min.
Matériel : oeufs Kinder, éprouvettes, stylo à encre sympathique, bouteille d’eau, (squelette)
Gestion de classe: Un des points à améliorer pour ce type de jeu.
Une moitié de la classe fait le jeu ensemble.
L’autre moitié est soit avec un collègue (AP ou créneau en barrette) soit en étude avec les documents à lire (prises de notes pour certains). Puis inversement, ceux qui ont joué font le bilan de leur expérience.
Pour éviter qu’ils se donnent les réponses d’un jour à l’autre, on peut jouer sur des points bonus attribués à l’équipe la plus rapide ou le cliché de la rivalité filles vs garçons.
Autre possibilité testée : réaliser le même jeu dans 2 salles différentes et mitoyennes en faisant participer les 2 groupes en même temps.
Le jour du jeu: prévoir un lieu « intouchable dans la salle » afin d’y laisser les sacs et affaires personnelles.
Durée du jeu: entre 45 et 55 min. La chasse aux indices est assez rapide (<20min) et elle ne nécessite pas toujours de résoudre les énigmes pour les trouver.
La résolution du meurtre est plus longue et laborieuse mais les élèves y parviennent dans l’heure.
Reprise du jeu : correction, explication et révision nécessitent 30 à 45 min supplémentaires.
L’ensemble des élèves se sont plutôt prêtés au jeu. Certains sont venus installer et désinstaller la salle pour les autres classes sur leur temps libre tout en « corsant » les cachettes des indices.